Mauvais temps pour le nucléaire

Mauvais temps sur le nucléaireL’étude sur l’impact d’une catastrophe nucléaire en France et sur son activité économique, se voulait en dehors de toute actualité et de toute polémique. Seuls, les contextes de Fukushima et la culture radiologique pratique post-Tchernobyl importaient pour montrer les difficultés liées aux risques technologiques. Ces technologies apportent beaucoup, tant que tout va bien, c’est indéniable, mais atteignent aussi plus de monde en cas de dysfonctionnement grave.

La fin de la semaine 15 – du lundi 11 au dimanche 17 avril 2016 – fut riche en actualités malheureuses.

À commencer par une information sur un incident à la centrale de Paluel ayant eu lieu fin mars et révélé seulement le 15 avril. La chute d’un générateur de vapeur – 465 tonnes pour 22 mètres de hauteur – lors de sa maintenance. Cela dit, ce genre de manipulation se fait réacteur à l’arrêt. Et à l’arrêt depuis le 15 mai 2015 pour sa visite décennale, concernant ce réacteur n°2. Donc pas de danger dans l’immédiat. Seulement, quels sont les dégâts cachés induits par la chute d’une masse de 425 tonnes sur la structure du bâtiment ? Il y a la piscine de refroidissement en dessous. Ce n’est pas une partie secondaire de la structure.

La veille, c’est un article sur des possibles attaques de centres nucléaires par des cellules terroriste, qui est relaté. Et ce n’est pas la première fois, puisqu’il a été retrouve chez l’un des kamikazes de Bruxelles, des documents sur un chercheur dans le nucléaire en Belgique. Bref, l’ombre d’une bombe sale plane sur nos contrées. Cela dit, montrez-moi une « bombe propre ! » Une bombe, quelle qu’elle soit, est là pour faire du dégât et-ou des morts, qu’elle soit utilisée par le camp des « méchants », comme celui des « gentils ».

Pour continuer, le sud de Japon se voit à nouveau touché par de violents séismes. Et comme par hasard là où la seule centrale nucléaire du pays est en fonctionnement – centrale Sendai avec 2 réacteurs. D’ailleurs, « L’organisme de réglementation nucléaire n’a signalé aucun problème dans les centrales nucléaires à la tombée de la nuit, ni d’alerte tsunami. » La catastrophe de Fukushima résonne encore dans les têtes nippones.

Pour finir, un article du Figaro.fr, du 6 avril 2016, affirme que la France est mal préparée à un accident nucléaire. Certes, des leçons ont été tirées de la catastrophe de Fukushima pour le renforcement de la sécurité de nos centrales. C’est déjà un bon point. Comme l’on dit : « Mieux vaut prévenir, que guérir. »

Mais le plan particulier d’intervention, concernant les populations riveraines n’a pas été modifié depuis des décennies, ne tirant aucune leçon des accidents nucléaires précédents.

L’Association Nationale des Comités et Commissions Locales d’Information – ANCCLI – a fait auditer le plan particulier d’intervention, le PPI.

L’ANCCLI pointe du doigt le périmètre de 10 km, où seuls, les riverains d’une centrale sont concernés par ce plan. Périmètre trop restrictif, selon eux, et le modèle Fukushima, similaire à nos centrales, abonde dans leur sens. Les 20 km sont vite atteint. L’association demande l’extension des plans d’urgence à 80 km et la pré-distribution d’iode stable jusqu’à 50 km. Au regard des simulations basées sur ce qui c’est passé à Fukushima, ces demandes sont plus que pertinentes.

Note rapide rédigée sur un pc de bureau fonctionnant à 80 % à l’électricité nucléaire.


Sources :

Incident à Paluel external, sur Francetvinfo.

Une autre source : https://www.asn.fr/Informer/Actualites/Chute-d-un-generateur-de-vapeur-l-ASN-a-diligente-une-inspection-immediate-a-Paluel-76

Attentat prévus en Allemagne contre un centre nucléaire external, sur Francetvinfo.

Tremblement de terre au Japon external, le 14 avril 2016, les autorités veulent rassurer sur les centrales nucléaires, sur Francetvinfo.

Article du Figaro – Accident nucléaire, la France mal préparée : http://www.lefigaro.fr/sciences/2016/04/06/01008-20160406ARTFIG00257-accident-nucleaire-la-france-mal-preparee.php

Document de l’ANCCLI repris par l’œil du 20 heures external de France 2.

(Crédits photos: © TTstudio – Fotolia.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*